Interview Julien SERIEYS CEO de SportsCleek « L’information est partout mais jamais devant la bonne personne, au bon endroit et au bon moment… »

FRENCH FLAIR a rencontré Julien SERIEYS, CEO de SportsCleek, la start-up à l’origine du concept RugbyCleeK, premier média social issue de trois années de Recherche et Développement, créé par et pour les passionnés de rugby, afin de fédérer la communauté internationale de ce sport en remédiant à la dispersion de l’actualité médiatique rugby sur le web.

signature8

Marlène : Bonjour ! Pouvez-vous me présenter votre entreprise SportsCleek et le premier concept que vous développez, RugbyCleek ? 

Julien SERIEYS : Notre société SportsCleek est composée de 3 associés actifs (Jonathan GUERY, le responsable technique, Simon CARDON, le responsable marketing et moi même) et de plusieurs financiers. Nous avons développé et lancé un outil qui a vu le jour il y a maintenant un an, qui permet de fédérer chaque communauté internationale de passionnés de sports en leur apportant un accès simple, rapide et personnalisé à une exhaustivité d’actualité médiatique qui leur correspond (articles, vidéos, photos, résultats, classements, flashs..).  Nous avons, dans un premier temps, développé RugbyCleek, qui est un média social nouvelle génération répondant à deux problématiques.

  • Tout d’abord, l’actualité portant sur l’actualité du rugby amateur et professionnel (principalement articles, vidéos, résultats et photos) qui intéresse les passionnés de rugby est gigantesque et elle est éparpillée à travers le web (réseaux sociaux, sites d’actualités, site des clubs, sites de résultats).
  • La seconde, les acteurs économiques du marketing sportif ont la nécessité d'être placés devant des opportunités de business commerciales et marketing ultra ciblées leur permettant de toucher leurs prospects pour un retour sur investissement fort.

Il faut bien admettre que comme pour le football, le basketball et le tennis, le rugby est confronté à l’expansion d’une multitude de sites web traitant de l’actualité, provoquant un manque de lien entre les acteurs de la discipline, que ce soit dans le milieu professionnel ou amateur.

« L’information est partout mais jamais devant la bonne personne, au bon endroit et au bon moment… »

Par conséquent, le passionné ne perd plus de temps pour être à la pointe de l’information. Nous fédérons la communauté rugbystique grâce à l’actualité médiatique couplée à des fonctionnalités spécialisées, que nous retrouvons sur les réseaux sociaux telles que le « Like », le partage, de l’interaction. L’esprit communauté est d’autant plus présent que chaque utilisateur peut se créer un profil, relatant son propre parcours dans le rugby, et lui permettant d’échanger, et de partager sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) l’actualité rugby provenant de RugbyCleeK avec d’autres passionnés. L’esprit rugby, le vrai !

Actuellement, nous avons plus de 12 000 utilisateurs répartis dans 25 pays, 32 ambassadeurs dont certains sont actionnaires, plus de 87 000 followers sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram). Nous nous intéressons au rugby à 15, à 13, à 7, Rugby Fauteuil et depuis peu au Rugby Golf. Cela nous permet de toucher l’ensemble de la communauté rugby.

Nous avons trois journalistes qui nous apportent notre propre contenu et nous avons cinq photographes, ce qui nous permet d’avoir tous les droits sur nos photos, ce qui nous différencie de l’information actuelle.

Enfin, l’outil se veut également novateur en terme de marketing. Le monde du rugby représentant progressivement, depuis une quinzaine d’années, un important marché économique, les acteurs du business ovale peuvent aussi profiter de « l’unique Web Stadium du rugby mondial » pour prospecter et communiquer auprès de leurs clients. Une démarche intelligente, unique en son genre.

RC2           

Marlène : Ce modèle est voué à être étendu à d’autres sports ?

Julien SERIEYS : En effet. La société SportsCleeK se développe de façon importante et prend très rapidement de la valeur. Notre volonté et de dupliquer notre concept sur d'autres sports populaires et communautaires…

Marlène : Quelles sont les valeurs qui guident votre entreprise ?

Julien SERIEYS : Nous accordons beaucoup d’importance au travail, au partage, à l’interaction, à l’échange, et l’humilité. En réalité, ce sont les valeurs du rugby !

Notre but est de présenter une société de qualité, pour nous représenter mais aussi pour séduire notre cible et convaincre des investisseurs, qui demain feront en sorte de développer la structure.

Une telle initiative n’a pas mis longtemps à attirer la presse. Entre autres, LCI, Le Dauphiné ou encore La Nouvelle République ont mis en avant le projet de Julien Serieys et ses acolytes. Mieux encore, RugbyCleek a été cité lors du Moscato Show sur RMC Sport et NRJ, signe que la marque gagne déjà à être connu dans l’hexagone.

RC5

Marlène : Quels sont vos objectifs pour cette année ?

Julien SERIEYS : Durant l’été 2017, la version web et une nouvelle version mobile devraient voir le jour. Depuis le mois de janvier dernier, RugbyCleek publie également ses propres contenus, avec notamment des articles sur le Tournoi des VI Nations, des interviews de joueurs et joueuses de haut niveau, les pronos et résumés du Top 14 et des étapes des World Rugby Sevens Series.

A l’horizon 2018, de nombreux projets sont à venir. On n’a pas terminé d’entendre parler de SportsCleeK prônant une valeur propre au rugby mais aussi au sport en général, à savoir le partage pour restez connecté à sa passion.

RC4

Marlène : Merci pour cet interview et bonne continuation.